10 Astuces pour aller plus loin dans la défense de l'environnement

On a tous déjà bien compris… 

Pas de paille en plastique, amène ta propre bouteille réutilisable et tes couverts si tu manges sur le pouce, recycle, évite les emballages superflus, achète en vrac, privilégie les vêtements, meubles et appareils d’occasion, utilise une brosse à dents en bambou ou à tête interchangeable, adopte un état d’esprit plus minimaliste et moins consumériste (parce, vraiment, as-tu “besoin” d’avoir le “tout dernier” iPhone?), utilise ton vélo plutôt que ta voiture, prends moins l’avion, deviens vegan, prête, emprunte et répare, réduis tes déchets…

Et toutes ces astuces - et sans doute bien d’autres auxquelles je ne pense pas forcément au moment où j’écris - sont géniales et vous mettront vraiment sur la bonne voie car chaque petite chose positive que nous faisons a un impact énorme.

Mais cela ne veut pas dire que nous ne devrions pas tenter d’intégrer plus d’efforts, peut-être même s’ils sont moins évidents, dans nos vies.

Voici une liste de 10 choses supplémentaires que vous pouvez faire dès maintenant pour passer un niveau supérieur dans votre combat d’éco-citoyen.

 
Nature.JPG
 
  1. Jetez-moi tout ça !

Et non, je ne veux pas dire à la poubelle, je veux dire directement dans la nature!

Quoooooiii???

Laissez-moi expliquer..

Une grande partie de ce que nous considérons comme des déchets ne serait pas vu de la même manière par d’autres habitants de la nature.

Par exemple, la plupart des aliments végétaux (s’ils ne contiennent pas de sel) devraient pouvoir être mis à la disposition des oiseaux, rongeurs et inisectes en toute sécurité. Bien sûr, vous ne pouvez pas vous débarrasser de montagnes de détritus de cette manière mais, dans certains cas, en particulier si vous ne pouvez pas composter, cela pourrait être une meilleure alternative que de laisser vos aliments finir à la décharge, où ils ne se décomposeront pas correctement et où ils créeront de la pollution supplémentaire.

Les oiseaux peuvent même trouver des petits morceaux de laine ou de tissu très utiles pour construire un nid confortable.

J’ai une fois perdu un sac entier de croquettes pour chien. Des souris qui habitaient dans mes murs les avaient dérobées une par une pour ne laisser que le sac. Ce qui montre qu’elles auraient sans doute été très heureuse de pouvoir trouver de quoi manger dehors!

Et saviez-vous que les fosses sceptiques fonctionnent grâce à des bactéries et que les probiotiques sont bonnes pour ces dernières? Ouaip, ce vieux yaourt (végétal pour moi s’il vous plaît!) expiré qui traîne dans le frigo peut être vidé dans le siphon et quand même être considéré comme utile. Bien sûr, je ne dis pas que vous devriez jeter du yaourt parfaitement consommable exprès si vous pouvez l’éviter, mais pour les cas désespérés de yaourt périmé, cela peut être un début de salvation!

Vous pouvez voir cela comme rendre à la Terre. Dans le même ordre d’idées, vous pouvez aussi rendre à l’Océan tous les coquillages que vous possédez.

 
 

2. Une poubelle pour se faire belle

Vous seriez étonnés de la quantité de “cosmétiques” que vous pouvez créer en n’utilisant rien que de la nourriture ou des plantes qui poussent dans la nature! (quelques idées ici!)

Les peaux d’agrumes, réduites en poudre, peuvent faire un merveilleux exfoliant parfumé. Si vous mangez une banane ou un avocat, frottez l’intérieur de la pelure directement sur votre peau avant de la mettre au compost pour un masque hyper hydratant et nourrissant sans dépenser un centime de plus.

Votre thé vert ne devient pas complètement inutilisable après avoir été infusé une fois! Faites un nouveau thé avec les mêmes feuilles et utilisez-le comme tonique pour le visage. Cela fonctionne avec absolument tous les thés, bien sûr. Donc si vous utilisez de la camomille vous obtiendrez un effet apaisant sur la peau ou des reflets blonds si vous l’utilisez en dernière eau de rinçage de votre shampooing. Si vous choisissez la menthe, vous pourrez créer une brume rafraîchissante pour le visage et le corps… les options sont infinies!

N’hésitez pas à utiliser ce que la nature vous offre plutôt que d’acheter des cosmétiques emballés. Le lierre ou les marrons (pas les chataignes), par exemple, produise de la saponine lorsqu’on les fait bouillir et on peut donc utiliser cette décoction (refroidie!) pour se laver les cheveux.

Et allez au numéro 5 pour encore d’autres idées!

 
Avocado.jpg
 

3. Passion carton

Grâce au shopping en ligne (dont je suis moi-même régulièrement coupable, comme la plupart d’entre nous) les boites en carton atterrissent chez nous assez souvent. Et malgré que le carton soit hautement recyclable, le processus de recyclage lui-même nécessite de l’énergie et de l’eau. Alors pourquoi ne pas mettre à profit ce matériau que nous obtenons sans arrêt gratuitement? Si vous avez un félin dans votre vie, vous savez qu’il ne vous laisserait jamais vous débarrasser d’une boîte en carton parfaitement utilisable puisqu’il s’agit du lit le plus parfait qui soit! C’est Bickie qui me l’a dit. Et ils ne sont pas difficiles. Même une boite (trop) petite fera l’affaire! Mais si vous n’êtes pas fan du look “usine d’emballage Amazon” pour votre salon, rien ne vous empêche de décorer ce petit lit. Chose à laquelle les enfants seront plus que ravis de participer si vous leur en donnez la possibilité. Et n’oublions pas nos amis poilus au refuge: certains refuges acceptent des couvertures pour les animaux, alors pourquoi ne pas leur proposer des boites en carton puisque c’est ce que les chats préfèrent quoi qu’il en soit?

Non pas qu’il s’agisse de la seule utilisation alternative pour réutiliser des boites en carton si vous êtes à court de chats à rendre heureux!

Le carton est très utile au jardin. Vous pourrez le placer au fond de vos carrés (ou emplacement réservé) potagers avant d’ajouter du compost et de la terre. Cela aidera à la fois à étouffer les “mauvaises” herbes et à encourager la visite des vers de terre. Assurez-vous de n’utiliser que du carton brun, car on peut rarement être certain des produits chimiques entrant dans la composition des encres d’impression. Mieux vaut donc éviter de prendre trop de risques de voir ces produits finir dans le sol, que l’on décide de consommer ce qu’on y fait pousser ou pas.

 
Source: Pixabay

Source: Pixabay

 

4. Graines de changement

Des petites graines croisent votre chemin plus souvent que vous l’imaginez! Et chaque graine détient le potentiel de donner la vie à une nouvelle plante, voire à un arbre.

Vous voulez contribuer à la reforestation? Pourquoi ne pas commencer par là: chaque fois que vous mangez une pomme, une cerise, une poire, un abricot, une pêche, un melon, une tomate ou n’importe quoi d’autre qui contienne une graine ou un noyau, essayez de le planter dans un petit pot rempli de terreau ou de compost. Cette graine germera ou non, et la petite pousse finira ou pas par grandir et par devenir un arbre fruitier à son tour. Mais pour mère Nature, une plante est une plante et chaque plante est utile. Après quelques mois, vous pourrez planter votre petit arbre dans votre jardin ou directement dans la nature. Peut-être qu’il continuera à pousser, peut-être pas, mais ça vait toujours le coup d’essayer!

 
Source: Pixabay

Source: Pixabay

 

5. Du lait végétal, mais bien plus encore!

Avoine, amande, sésame, graines de tournesol, noix de cajou, noix, sarrasin… la liste des oléagineux et céréales à partir desquels il est possible de faire du lait végétal est vraiment sans fin. Et contrairement aux bouteilles de lait végétal achetées au supermarché, le lait végétal maison vous offre un sous produit parfaitement délicieux qu’il serait vraiment dommage de gâcher.

On peut souvent trouver des recettes de pancakes, granola ou crackers réalisés à partir de cette pulpe, mais même si vous en avez un peu marre de ces options (ou si vous consommez plus de lait végétal que vous parvenez à consommer d’okara - le vrai nom de cette pulpe), il existe plein d’autres options.

Par exemple, j’aime utiliser la pulpe du lait d’avoine pour réaliser des biscuits pour nos chevaux. Je l’étale simplement sur un papier cuisson (de préférence un papier réutilisable et compostable) et je laisse déshydrater au soleil ou au four selon la saison.

Si vous ajoutez un peu de beurre de cacahuète et que vous en faites de petites boules, votre chien sera ravi.

Si vous faites du lait avec des graines, n’hésitez pas à partager avec les oiseaux.

Et votre peau aussi adore l’avoine et les oléagineux, aussi bien si vous les consommez que si vous les appliquez, réduits en farine et mélangés à un peu d’eau… ce qui correspond exactement à la pulpe de notre lait! Alors faites-vous plaisir et appliquez cette pulpe en l’utilisant comme gommage ou comme masque: votre peau vous remerciera!

 
Source: Pixabay

Source: Pixabay

 

6. Une seconde vie pour vos vêtements

Certains d’entre nous peuvent faire don (ou même revendre) leurs vêtements parce qu’ils sont encore en excellente condition quand ils sont prêts à s’en séparer. Je ne fais pas partie de ces personnes. Je ne suis pas fan de shopping du tout, et l’utilisation que je fais de mes vêtements provient de la nécessité comme des conventions plutôt que d’un amour de la mode. Ceci étant dit, je possède certains vêtements que j’adore. Tellement que les seules fois où je ne les porte pas sont celles où je dois les laver parce qu’ils sont littéralement dégoûtants - ce qui arrive en fait assez souvent parce que jouer avec des chevaux dans la boue n’est pas le meilleur moyen de garder des vêtements propres. Alors quand vient enfin le moment de m’en défaire, ils ressemblent plus à des serpillères qu’à autre chose. Ce qui est très bien parce que je peux les utiliser comme serpillères! Mais encore une fois, pas seulement. Parfois il y a un joli motif qui peut valoir la peine de transformer un t-shirt en coussin ou même en mouchoirs, et parfois le tissu est particulièrement chaud et comfortable, parfait pour en faire une couverture pour un animal. Peut-être que votre refuge local les acceptera. Et si vous avez des animaux à vous, vous pouvez rendre ce carton de tout à l’heure encore plus agréable ou donner à votre chien quelque chose de chaud pour qu’il se couche, qui aura aussi l’avantage de porter votre odeur! Cela peut être réconfortant si votre animal a des problèmes de peur de l’abandon.

 

7. Sans même réparer

Lorsque quelque chose est cassé, notre première réaction est de le considérer comme inutile. Mais il est souvent intéressant de voir plus loin et, à la place, d’envisager à quoi il pourrait servir dans sa nouvelle forme.

Des morceaux de pot de fleur brisé, par exemple, peuvent être utilisés pour mettre au fond d’un autre pot de fleur pour permettre un meilleur drainage. Des assiettes ou des tasses en morceaux pourront servir à la même chose.

Saviez-vous qu’il peut être dangereux pour les abeilles de trouver de l’eau à boire dans la chaleur estivale? Elles ne sont pas bonnes nageuses et, si elles s’approchent trop, elles peuvent tomber dans l’eau et s’y noyer. Alors pourquoi ne pas utiliser de vielles perles et billes, morceaux de pots de fleurs (encore eux) et autres petites choses brisées pour créer un abreuvoir pour les abeilles? Il suffit d’arranger ces morceaux dans une assiette suffisamment creuse pour contenir de l’eau tout en s’assurant que la surface de l’eau ne peut pas dépasser les matériaux accumulés dans l’assiette. Ainsi, les abeilles (en autres petites créatures amies) auront accès à l’eau sans risquer leur vie.

 
Source: Pixabay

Source: Pixabay

 

8. User jusqu’à la corde

Tant de choses sont crées dans le seul but de contenir ou d’aider à quelque chose une seule fois pour être jetées immédiatement après cette première utilisation. C’est le cas des bouteilles en plastique, bocaux, pots de yaourt et tant d’autres choses encore!

Alors la prochaine fois que vous avez besoin de quoi que ce soit, ayez le réflexe de regarder autour de vous.

Besoin d’un cale-porte pour cette porte qui ne cesse de taper contre le mur? Ce bouchon de champagne, vissé en place, fera très bien l’affaire (il pourra aussi faire des patins pour vos meubles ou pour toute chose un peu trop proche du sol).

Vous voulez planter plein de plantes pour votre jardin mais vous n’avez pas de pots? Regardez dans le frigo! N’importe quel pot en plastique dans lequel vous pouvez faire quelques trou fonctionnera parfaitement. Pensez aux yaourts, à la margarine, aux bouteilles de jus de fruit, etc.

Un porte-savon ne serait pas superflu? Ce couvercle de bocal n’est pas trop moche!

Et puisqu’on parle de bocaux… acheter des bocaux pour stocker des lentilles alors qu’on a ce bocal de sauce tomate qui nous reste du diner d’hier soir? Enfin vous avez compris!

 

9. Grandir (et apprendre de ses erreurs)

Prendre ses responsabilités est probablement “l’astuce” la plus importante de toutes.

Ce n’est pas parce que certaines personnes décident de promouvoir le véganisme ou un mode de vie zéro déchet comme si c’était littéralement la seule manière de vivre qu’ils y sont parvenus sans le moindre effort. Il y a eu des difficultés à surmonter, des décisions à prendre et des peurs auxquelles faire face. Mais c’est précisément la raison pour laquelle cette expérience est si enrichissante, non seulement pour la planète mais également sur le plan personnel. Se battre pour l’environnement est une chose qui demande du travail et, pour cette raison, elle peut vous donner de la fierté.

Il est toujours possible de s’inspirer des autres mais, au final, seules vos propres décisions et vos propres efforts vous permettront de franchir l’étape supérieure. Refuser les pailles jetables parce que c’est ce que tout le monde fait, bien sûr, peut contribuer au combat contre la pollution plastique dans une certaine mesure, mais il s’agit plus de s’en servir comme d’un début de réflexion que comme une contribution réelle si le reste de votre vie tourne autour d’habitudes destructrices pour l’environnement. Allez plus loin, toujours, dans vos raisonnements comme dans vos questionnements du monde dans lequel nous vivons ainsi que dans vos actions quotidiennes.

Voyez cela comme un jardin que vous cultivez. Chaque plante a besoin d’attention, d’être arrosée, nourrie et d’une certaine quantité de votre temps. Mais quand vous pouvez rendre visite à votre famille et apporter un énorme panier rempli de légumes que vous avez fait pousser vous-même, vos efforts ne vous rendent-ils pas fiers?

Et puisqu’on est sur le sujet, faire pousser sa propre nourriture délicieuse (que l’on ait un jardin ou pas!) est une autre astuce écolo! (on en reparle très bientôt!)

 

10. Faire le propre

Vous avez sans doute entendu parler des opérations de nettoyage des plages ou des randonnées au cours desquelles le but est de ramasser autant de déchets que possible autour de vous.

Pourquoi ne pas vous joindre à des groupes déjà formés ou même créer le vôtre avec vos amis? Et si cela ne vous tente pas, cela ne vous empêche pas de ramasser ce qui ne devrait pas se trouver dans la rue lorsque vous y marchez. Si vous trouvez des bouteilles en plastique et que vous les mettez dans la poubelle de recyclage, il y a au moins une chance pour qu’elles arrivent au centre de tri…

Et puisqu’on parle de nettoyer, les éponges sont aussi terribles pour l’environnement. Elles sont faites de plastique et, puisqu’elles sont faites pour frotter, elles se décomposent joyeusement en minuscules morceaux qui finissent dans l’océan jusqu’à ce qu’ils soient consommés par un animal qui ne se doute de rien. Si vous en avez encore qui trainent, vous pouvez leur éviter de finir dans la mer… en tout cas pour l’instant. Découpez-les en morceaux et placez ces morceaux dans vos pots de fleurs, mélangés à de la terre. Pour ces plantes qui ont toujours soif, cela peut permettra au substrat de mieux retenir l’eau.

 
Source: Pixabay

Source: Pixabay

 

Et tout cela n’est que la partie émergeante de l’iceberg!

Il existe nombre d’autres moyens de réduire votre impact ou de contribuer de manière positive, comme en compensant votre empreinte carbone ou en pratiquant l’activisme sous toutes ses formes.

D’autres idées? Partagez-les en commentaire ou sur Instagram @thetinyveganlife

 
Source: Pixabay

Source: Pixabay

 

Vous aimerez aussi…