Mon avis sur – Druydès: shampooings solides zéro-déchet (Non sponsorisé - juste mon avis personnel)

 
Shampooings+Druyd%C3%A8s.jpg
 

Par où commencer! Probablement par le début, lorsque je me suis mise à chercher une solution pour simplifier ma routine capillaire (ou du moins la rendre plus rapide!). Utilisatrice de longue date de poudres ayurvédiques, d’argile, de farines (de différentes sortes) et de noix de lavage pour laver ma crinière à tendance grasse, je me suis retrouvée bien ennuyée quand j’ai été forcée de repasser aux bouteilles de shampoing classiques (même si bio, vegan et non testé sur les animaux, bien sûr!). Non seulement ces bouteilles ne sont pas aussi écologiques puisque la bouteille elle-même est en plastique, mais j’avais également du mal à trouver une marque qui soit à la fois abordable et qui ne me détruise pas purement et simplement les cheveux! Je ne sais pas si c’est à cause de plusieurs années durant lesquelles je n’ai utilisé absolument aucun produit synthétique ou si mes cheveux sont particulièrement fragiles au départ, mais je n’ai fini par trouver qu’une seule marque que je parvenais à tolérer: Helvetia Natura. Une marque suisse qui propose des produits de bonne qualité, mais rien de comparable à l’effet fortifiant et gonflant auquel les poudres de plantes pures m’avaient habituée…

 
Druyd%C3%A8s+Shampoo.jpg
 

Place à Druydès!

Je ne me souviens pas vraiment de comment j’ai découvert leur marque, mais je sais que c’était il y a déjà un certain temps et que, pour une raison ou pour une autre, je n’ai rien acheté sur le moment. Mais ce que j’ai fait, c’est d’en parler à ma soeur (qui était alors en pleins préparatifs pour un voyage à travers l’Amérique du Sud) qui a adoré le concept, sachant qu’elle aurait peut-être besoin de se laver les cheveux et le corps dans la nature de temps en temps et qu’elle n’avait aucune envie de trimballer des litres de shampoing ou des savons qui n’auraient rien de bon pour ses cheveux longs et bouclés. C’est ainsi qu’elle m’a donné un shampoing de voyage de Druydès pour que j’essaie… et j’ai adoré, mais j’ai trouvé que les petits cubes qui formaient la barre étaient trop petits pour être pratiques au-delà de deux ou trois utilisations, surtout quand on a les cheveux longs. Alors je me suis lancée et j’ai acheté deux shampoings solides format classique: un normal et un pour les enfants (parce que la composition me faisait encore plus envie!).

ourson druydès.png

Et je dois dire que je n’ai pas regretté ma décision un seul instant! Bien sûr, j’avais fait des recherches et eu la chance de tester le shampoing solide original, mais avoir les produits en full-size fait une grande différence. La première chose qui m’a vraiment fait plaisir, c’est l’emballage très minimaliste. Vous savez bien comment c’est: un produit prétend être zéro déchet – et c’est peut-être le cas du produit lui-même – mais on vous envoie votre commande dans plusieurs couches de plastique à bulles, de plastique, ou dans une boite contenant d’autres matériaux dont on se passerait volontiers.

 
 

Je n’ai rien reçu de tout ça, pour mon plus grand bonheur! Comme promis, l’emballage était minimal et cette pochette en carton blanche (dont la livraison – d’après La Poste – a un bilan CO2 neutre) ne contenait rien d’autre que les deux shampoings solides commandés. Pas de facture, pas de papier de calage, rien d’autre que les shampoings et le petit papier fin qui les entoure. Et vous savez quoi? Les shampoings solides n’ont pas du tout été abimés par le voyage! Quant aux petits papiers autour, voilà pourquoi ils ne m’ont pas du tout dérangée… Vraiment proche du zéro-déchet.

Shampoo wrapper with flower seeds inside!

Shampoo wrapper with flower seeds inside!

In a pot they go!

In a pot they go!

Et six semaines plus tard…

shoots.jpg

Non seulement ces papiers recyclés sont biodégradables, mais en plus ils contiennent des graines de fleurs! Ce qui veut dire qu’en plus de ne pas générer de déchets supplémentaires, il y a moins de chances pour qu’ils atterrissent à la décharge puisque même les gens qui ne peuvent pas composter peuvent quand même trouver un pot pour faire pousser de jolies fleurs. Si vous êtes curieux(se), vous pouvez vous rendre ici pour en savoir plus sur ce papier (non affilié).

 
 

Passons à la composition. Soyons clairs sur une chose: je ne suis pas chimiste et, même si je vois bien que tous les ingrédients sauf un dans chaque shampoing sont entièrement naturels (et bio!), il reste quand même la petite question des tensioactifs, qui sont en fait à la fois des agents moussants (et ces shampoings moussent vraiment beaucoup!) et les ingrédients nettoyants principaux, même si certaines des plantes qui composent les produits peuvent très bien laver vos cheveux (nous y reviendrons!) à eux seuls. Je suspecte aussi que, puisque les barres de shampoing restent parfaitement en forme, ils contribuent également (ainsi que l’huile de coco dans la version classique et le beurre de cacao dans la version kids) à la texture – ou même à la structure – du produit final. Cette parenthèse fermée, ces agents moussants sont tous deux dérivés de la noix de coco. Le sodium cocoyl isethionate (SCI) and sodium lauroyl methyl isethionate (SLMI) sont tous les deux sans sulfates et considérés parmi les tensioactifs les plus sûrs et les plus hautement biodégradables et semblent particulièrement bien tolérés par tous les types de peaux. Et je m’en remets volontiers à Druydès sur ce point, puisque leurs produits sont non seulement sans doute les plus doux que j’aie jamais utilisés, mais aussi aussi peu allergisants que possible (sans gluten, sans blé, sans maïs, sans soja, sans palme, sans OGM et vegan!). Ils expliquent tout cela mieux que moi ici et ici.

druydès bébé.png

Pour ce qui est de l’expérience lavage de cheveux – qui est probablement ce que vous avez réellement envie de savoir – voici ce que j’ai à rapporter: un émerveillement! Comme je l’ai dit plus haut, j’avais déjà testé la version classique et j’en étais ravie, mais la version enfant (qui, d’ailleurs, est la même que la version “douceur“) m’a vraiment conquise et je peux dire sans aucune exagération que je considère désormais ce shampoing comme le meilleur que j’aie jamais essayé, point! J’en profite pour rappeler que je ne suis aucunement affiliée à Druydès et que l’opinion que j’exprime ici est 100% honnête. On est ici au plus proche des avantages du lavage de cheveux avec des poudres ayurvédiques, avec l’avantage supplémentaire de ne pas avoir à préparer le produit moi-même quand je n’en ai malheureusement pas le temps. En plus, même si la version classique sent déjà vraiment bon (enfin, quand on aime ces plantes), le petit nounours est, quant à lui, absolument paradisiaque! Imaginez un chocolat chaud infusé de camomille. L’odeur est naturelle et délicate et rend se doucher comparable à recevoir un gros câlin bien chaud et chocolaté: indulgence totale! Après le shampoing, mes cheveux (avec les deux versions) sont légers, doux et ont du gonflant mais, là encore, la version douceur donne la sensation d’avoir les cheveux mieux nourris (et oui, je sais bien que mes cheveux ne sont pas réellement capables de “manger”!) et l’effet démêlant est encore plus présent, sans doute grâce à la racine de guimauve dans le mélange. Enfin, les deux shampoings solides sont si doux que je les préfère désormais même aux savons saponifiés à froid pour me laver le visage.

Druydès hair.PNG

Enfin, après avoir utilisé chacun de ces shampoings une fois par semaine au cours des six dernières semaines, voici à quoi ils ressemblent. Comme vous pouvez le voir, on peut encore distinguer le petit visage du nounours et le motif sur la classique est toujours bien visible. Pour ce qui est de l’épaisseur, je dirais qu’elle est réduite d’à peu près un quart, si ce n’est moins, ce qui veut dire qu’ils devraient encore me durer quatre ou cinq bons mois de plus. Donc, un seul shampoing utilisé deux fois par semaine devrait suffire pour environs trois mois. Pour moins de 10 eur par shampoing, c’est vraiment très raisonnable lorsqu’on considère la qualité du produit (et le fait que j’ai les cheveux relativement longs).

 
Shampooings Druydès.jpg
 

Vous les avez essayés? Vous aimeriez les tester? Dites-moi tout en commentaire!

A lire aussi…