Vos plantes d'intérieur sont-elles vegan?

Cet article contient des liens d’affiliation vers des produits. Nous pouvons recevoir une commission si vous effectuez un achat après avoir cliqué sur ces liens. Cela n’aura aucun coût supplémentaire pour vous, mais cela nous aide à continuer à vous proposer du contenu gratuit.

Vos plant babies sont-elles vegan ?

 
Plant babies.jpeg
 

Bien peu de choses pourraient paraître aussi innocentes que d'avoir des plantes d'intérieur!

Bien que ce soit évidemment le cas en principe, en pratique ce n'est malheureusement pas aussi simple. Comme vous ne l'ignorez pas, notre monde tourne encore autour de l'agriculture animale et cet aspect empiète donc sur notre vie à bien d'autres niveaux que ceux directement liés à la nourriture.

S'occuper de plantes en fait partie. Que ce soit à grande échelle ou bien à l'échelle de nos plant babies adorées, les produits provenant d'animaux se cachent dans la plupart des produits conventionnels que nous utilisons. Le fumier et le guano sont parmis les plus connus, mais du sang séché, ainsi que de la poudre d'os, de plumes ou d'écailles et arrêtes de poisson sont également largement utilisés.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cela mais l'une des principales est que les sous-produits animaux sont plus que simples à obtenir puisque l'industrie de la viande a besoin de s'en débarrasser. Ces produits sont bon marché - en raison de leur abondance - et généralement efficaces... ou du moins ils semblent l'être.

Alors quel est le problème?

Le fumier, le guano, le sang, les os, les plumes et sous-produits de l'industrie de le pêche... Aucun vegan ne se posera la question: ces produits proviennent d'animaux, il ne sont pas vegan, donc je ne veux pas les utiliser. Mais d'autres raisons n'ayant pas forcément trait au véganisme existent pour nous détourner de l'utilisation de ces produits.

Non seulement ne sont-ils pas éthiques, mais il ne sont même pas réellement bons pour vos plantes non plus, en particulier si vous les consommez. Car l'agriculture animale qui se cache derrière les morceaux d'animaux utilisés pour créer notre terreau opère - à moins qu'il n'en soit précisé autrement - selon les standards de l'agriculture conventionnelle dans le pays où vous vivez. Ce qui veut dire que les antibiotiques, hormones et autres choses que vous ne voulez très certainement pas retrouver dans vos plantes ou légumes peuvent être donnés aux animaux!

 
houseplants.jpeg
 

Et les fruits et légumes que j'achète alors: ils ne sont pas vegan non plus?

Et nous arrivons ici au coeur du problème. Ni le maraîchage conventionnel ni le bio peuvent réellement être considérés comme vegan.

Vous trouverez peut-être cela choquant, mais pour les raisons données plus haut, faire pousser des légumes à grande échelle est actuellement beaucoup plus simple et peut générer un meilleur bénéfice pour les agriculteurs si des produits animaux sont utilisés. Ce qui revient à dire qu'il n'y a pas d'alternative!

Même si on en parle peu, une nouvelle forme d'agriculture est en train de se développer en ce moment même: l'agriculture véganique. Elle repose sur les mêmes principes que l'agriculture biologique, mais n'a aucun recours aux produits issus de l'exploitation d'animaux.

Certains affirment qu'elle nécessite quand même d'exploiter des animaux car elle fait usage des vers naturellement présents dans la terre et encourage la présence d'abeilles pour aider à la pollination. A mon sens, comme ces pratiques ne forcent aucun être vivant à faire quoi que ce soit qu'il ne ferait pas de lui-même, ne restreint aucun de ses mouvements ou ne lui vole rien qu'il pourrait utiliser pour lui-même, je ne vois pas cela comme non vegan. Plutôt que de faire fuir les animaux, les oiseaux et les insectes sont encouragés à former un écosystème où un équilibre naturel est atteint, ce qui permet d'éviter aux ravageurs de détruire les cultures.

Si vous voulez en apprendre plus sur l'agriculture véganique, n'hésitez pas à consulter mes sources en bas de l'article :-)

Puis-je faire cela pour mes propres plantes?

C'est la bonne nouvelle du jour: les principes de l'agriculture véganique sont encore plus simples à appliquer à la maison que pour les maraîchers qui en vivent.

Tout d'abord, le moyen le plus simple et le moins cher pour créer un substrat riche dans lequel faire pousser vos plantes est de composter vous-même vos propres déchets végétaux (des fruits et légumes que vous cuisinez). Non seulement votre compost peut être entièrement vegan, mais c'est également une solution de choix pour mettre à profit vos déchets de cuisine et leur éviter d'aller finir leur vie dans une décharge où ils ne parviendront pas à se décomposer entièrement en correctement.

Cette solution peut même fonctionner si vous n'avez pas votre propre jardin! Le système de compost bokashi, par exemple, fonctionne parfaitement à l'intérieur et ne nécessite qu'un petit bac à compost.

Bien sûr, si vous avez la chance d'avoir un jardin ou même un grand balcon à votre disposition, vous pouvez même faire pousser vos propres légumes 100% vegan!

Quant à vos bébés plantes, elles adoreront les nutriments de votre compost maison.

Si vous cherchez juste à donner un petit boost à vos plantes, le thé de compost (vous pouvez trouver des mélanges en poudre ou faire simplement le vôtre) et autres infusions (même du thé classique très dilué ou de l'eau infusée de peaux de bananes!) feront des merveilles comme engrais liquide. L'extrait d'algues contient aussi énormément de minéraux, mais si vous décidez de l'utiliser, méfiez-vous de sa provenance car les algues ne sont pas toujours récoltées d'une manière qui respecte l'environnement.

Quant aux substrat (ou terreau), si trouver un compost à base de végétaux n'est pas possible pour vous, il est possible de trouver du terreau vegan en sacs pour vos plantes d'intérieur. Si vous pouvez commander de manière responsable aux USA (si vous y habitez, par exemple) ce terreau vegan (que je n'ai pas essayé mais dont j'ai entendu du bien) est une possibilité. Pour l'Europe, la Suisse semble être très en avance avec des options vegan telles que Coop Oceoplan ou Ricoter. En Grande Bretagne, Fertile Fibre est une autre possibilité.

 
plants.jpeg
 

Que faire si mes plant babies ne sont pas vegan?

Que vous vous inquiétiez à propos de vos plantes d'intérieur ou des fruits et légumes que vous consommez, mon conseil est de... ne pas vous inquiéter.

Une fois que l'on a pris conscience du fait qu'avoir un mode de vie entièrement vegan est extrêmement compliqué, on peut-être tenté de baisser les bras. Et les non-vegan pourraient même utiliser cet argument pour invalider nos efforts sous prétexte que cela ne sert à rien, que ce n'est même pas la peine d'essayer.

Est-ce que cela veut dire que, pour être vegan, nous devrions cesser de nous alimenter complètement ou bien revenir aux produits animaux? Bien sûr que non! Est-ce que cela veut dire que nous devons cesser d'acheter des plantes ou même des fruits et légumes? Cela n'aiderait pas non plus.

Vers de meilleurs labels et une agriculture véganique plus répandue. 

Les fruits et légumes bio, il n'y a pas si longtemps que cela, n'était même pas reconnus. Maintenant, ils sont partout. Il est donc logique de penser que si nous continuons à encourager la transition vers des méthodes véganiques, un véritable label pourrait apparaître. Aujourd'hui, un produit est considéré comme "vegan" dès lors qu'il a été produit à partir d'ingrédients 100% végétaux sans se soucier de la manière dont ces plantes ont été produites.

Peut-être que le label vegan de demain ira plus loin et ne sera donné qu'aux produits réalisés grâce aux méthodes véganiques.

Imaginez acheter un bébé plante qui serait certifiée 100% vegan!

C'est en montrant notre enthousiasme pour les produits vegan que nous créerons le changement que nous souhaitons voir dans le monde.

Si nous voulons une vie aussi vegan que possible, nous pouvons faire pousser un peu de notre nourriture et cultiver nos plant babies à partir de graines ou de boutures et n'utiliser que des produits véganiques pour en prendre soin.

Mais si nous voulons induire un changement et voir le véganisme devenir plus répandu, nous pouvons encourager le changement à travers nos habitudes d'achats en optant systématiquement pour l'option vegan, même si nous achetons un sac de terreau.

Des commentaires? Des questions? Dites-nous ce que vous pensez de tout cela en commentaire ou rejoignez la conversation sur Instagram!